AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mer 14 Déc 2016 - 19:32
avatar

pouf attra
Noan Hall


Date d'inscription :: : 11/12/2016
Hiboux envoyés :: : 58
Potion de polynectar :: : Harvey Newton Heyden + SWEET DISASTER

Message
Lâche-moi un peu ft Elwin   


❝Lâche-moi un peu  ❞


Elwin & Noan
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
Il était allongé sur une plage. Il n’y avait personne autour de lui. Pour une fois dans sa vie, il était seul, en paix. Il n’avait pas besoin de penser à son père… Il n’avait pas pensé à tout ce secret qu’était sa vie… Il n’avait pas besoin de penser qu’il avait gâché sa vie en jetant dans les bras d’une inconnue, qui n’en était plus… Enfin bref, il regardait maintenant l’horizon. Il savait qu’il rêvait. Il n’avait jamais vu la mer. Sa mère n’avait pas assez d’argent pour l’y emmener et puis à Poudlard, on ne pouvait pas appeler une plage… Un lac oui mais rien d’autre… Puisqu’il était dans un rêve, il pouvait se baigner nu, n’est-ce pas ? Il décida d’enlever son tee-shirt lorsqu’il fut secoué dans son rêve…

Il se réveilla en sursaut en voyant son coloc de chambre au-dessus de lui. Il ne put s’empêcher de sursauter de peur. « Non mais t’es malade... » dit-il en essayant de reprendre son souffle. Qu’est-ce qu’il foutait là ? Il devait être au moins, deux heures du matin. Tout le monde dormait dans le château. Ils avaient cours le lendemain. Il ne se souvenait pas avoir entendu son coloc lui dire, qu’il était somnambule. « Ta chouette vient de me réveiller donc tu te démerdes avec elle mon pote... » dit-il avant d’aller se recoucher. Le jeune Noan regarda vers la fenêtre et vit la grande chouette d’un gris argent. Mais qu’est-ce qu’elle foutait là ? Il n’était pas mécontent de l’avoir, elle était sa meilleure amie. Il avait toujours pu compter sur elle mais pas à deux heures du matin. Il se leva pour lui ouvrir lorsqu’elle déposa un petit mot à ses pieds avant de repartir… Elle avait l’air furieuse contre lui, d’être restée aussi longtemps dehors. Punaise, c’était pire qu’une femme celle-là. Il la regarda s’éloigner dans la nuit noire avant de regarder le mot. « Retrouve moi au stade de Quidditch dans quinze minutes. Elwin. » Oh bordel, qu’est-ce qu’il avait encore fait ? Ce fut la première chose, qu’il se dit en voyant ce petit mot. Un peu à contre coeur, il s’habilla…chemise, pantalon… Il laissa tomber la cravate, il n’allait pas en cours. Il prit un joint avec lui et se dirigea discrètement vers son lieu de rendez-vous. Heureusement ou malheureusement, il ne tomba sur personne. Il n’avait pas très envie d’aller rejoindre Elwin et de se faire incendier, car il savait bien que son professeur et ami de famille, allait lui passer un savon. Il s’installa sur un banc et attendit. Il espérait que ce soit bref, il avait envie de retrouver un lit, bien au chaud.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas
Mer 14 Déc 2016 - 22:01
avatar

administrateur staff
Elwin Parson


Date d'inscription :: : 28/11/2016
Hiboux envoyés :: : 172
Potion de polynectar :: : Chris Pratt (c)Shiya

Message
Re: Lâche-moi un peu ft Elwin   

LÂCHE MOI UN PEU × ft. NOAN & ELWIN
Noan Hall. C'était un sacré cas celui-là. Je l'avais vu petit et adorable, je l'avais vu plus grand dans les couloirs de Poudlard et il était tellement gentil, tellement agréable. Désormais, il n'est plus que l'ombre de lui-même, il est tout ce qu'il n'était pas. C'était normal de s'amuser à son âge, il fallait en profiter, mais dans son cas ce n'était pas de l'amusement, c'était simplement de l'auto-destruction. Je savais très bien pourquoi son comportement avait changé, je connaissais ses parents mieux que quiconque. J'avais toujours apprécié sa mère. Une femme charmante et tellement douce, une femme forte aussi, capable d'élever seul un enfant et de lui enseigner les bonnes valeurs. J'avais adoré son père à l'époque, lorsque nous faisions les quatre cents coups avec la bande. Ah on en a eu des heures de colle et des points en moins, mais ça en valait tellement le coup. J'avais assisté à sa descente aux enfers, à l'homme sombre qu'il était devenu. Les gens changent, c'est ainsi, mais Noan n'avait pas à devenir son père. Heureusement pour nous, nous sommes totalement différent de nos parents. Mais il était encore choqué le gamin, il avait perdu espoir. Mais je n'étais pas prêt de le laisser tomber. Je l'avais vu grandir, je tenais à lui maintenant et s'il fallait quelqu'un pour lui remonter les bretelles, quelqu'un pour l'empêcher de tomber dans le gouffre vers lequel il se dirigeait, j'étais prêt à être cette personne. Je donnais une lettre à son hibou, un rendez-vos nocturne sur le terrain de Quidditch. Certes, les professeurs sont censés faire respecter le couvre-feu et le faire sortir en pleine nuit n'était pas conseillé, mais j'étais au moins sûr qu'il viendrait. Il n'aurait pas d'échappatoire, pas de moyens de m'éviter.

Je m'étais rendu sur le stade à l'avance, observant cet endroit bien plus effrayant de nuit, lorsqu'il n'y avait pas tous les hurlements de joie et les encouragements. Je me souvenais des matchs que j'avais disputés ici, des rendez-vous secrets pour pouvoir passer du temps avec mes conquêtes loin de regards indiscrets. Aujourd'hui, j'y venais pour sermonner un élève. Les temps changent, c'est inévitable. Je le vis s'asseoir dans les tribunes, sur l'un des bancs et je ne pus m'empêcher de sourire un peu. Il ressemblait à son père, pas étonnant qu'il réussisse à faire tourner les têtes des jeunes demoiselles. Je m'approchais pour le rejoindre, m'installant à côté de lui sans un mot, poussant simplement un soupir. J'observais l'endroit, croisant mes mains. « Je me souviens avoir pris un cognard en pleine tête juste ici, j'ai passé trois jours à l'infirmerie après ça. » Je lui montrais du doigt un endroit dans le ciel, un sourire mélancolique sur les lèvres. Ce dernier se dissipa petit à petit. « Enfin, je ne suis pas là pour te parler des meilleures années de ma vie et tu le sais. » Mais comment aborder la chose ? Il était sur la défensive, il rejetterait mon aide quoiqu'il en soit. Les jeunes, ça n'était jamais simple avec eux. « Je pourrais te faire la morale, te dire que c'est pas bien de se taper la première fille venue tous les soirs ou encore de consommer des produits pas très bons pour la santé histoire d'être cool et dans le vent, mais toi et moi, on sait que ça servira à rien. » Je me relevais alors, lui faisant face, l'observant un moment. Je devais l'aider, il en avait terriblement besoin. « Dis-toi que je suis simplement là en tant qu'ami Noan, je veux juste t'aider. T'aider à remonter la pente, t'aider à redevenir ce garçon agréable que tout le monde aimait. » Je savais quel était le sujet sensible, mais c'était peut-être ça qui pourrait l'aider à aller mieux. Son père. « Je... Tu peux te confier avec moi, je ne te juge pas, je ne le répéterais pas, fais-moi confiance. » Bon allez, dernière tentative. « Tu n'as rien à confier ? Il n'y a rien dont tu aies envie de parler ? » Si jamais il restait sur la défensive, ça sera la méthode un peu plus dure.
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Déc 2016 - 18:37
avatar

pouf attra
Noan Hall


Date d'inscription :: : 11/12/2016
Hiboux envoyés :: : 58
Potion de polynectar :: : Harvey Newton Heyden + SWEET DISASTER

Message
Re: Lâche-moi un peu ft Elwin   


❝Lâche-moi un peu  ❞


Elwin & Noan
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Vivamus ipsum eros, sodales eget maximus in, euismod et turpis. Ut aliquet. △
Il avait vu le jeune professeur de l’autre côté du stade mais il avait préféré se laisser tomber sur un banc loin de lui. Il se faisait réveiller en pleine nuit, il n’allait pas en plus, lui faciliter la tache. S’il voulait lui parler, il n’avait qu’à venir. En le voyant avancer, il alluma sa cigarette et regarda dans le vide. Il aimait cette endroit. Il ne parlait pas simplement du stade mais de l’école en générale. Il avait su très tôt que quelque chose n’allait pas. C’était même Elwin, qui était venu rendre visite à sa moldu du mère qui avait vu son potentiel… Son potentiel de sorciers. Le jeune professeur aurait dû lui dire la vérité sur sa famille, sur son père… Le jeune et innocent Noan qu’il était, voyait en lui un model. Un homme d’honneur, un homme franc… Mais ce dernier comme sa mère n’avait fait que lui mentir encore et encore. Il avait fallu qu’il intercepte une lettre envoyée par son père depuis sa prison à sa mère. Même lorsque la vérité avait éclaté sa mère avait continué de lui mentir. Au fond, il la comprenait. Ce n’était pas facile pour elle de savoir, que son brillant petit garçon, était le fil d’un assassin. Elle voulait le protéger, et lui, il voulait seulement la vérité. Il se souvint encore après avoir lu la lettre et avoir affronté sa mère être allé voir Elwin. Il avait espéré que ce dernier ignore qui était son père, qu’il ignore qu’il était le fils du diable. Son monde s’était effondré en une seule soirée. Sa vie qu’il s’était forgée, son statut qu’on lui avait accordé… Tout cela n’était qu’un mensonge. Peut-être qu’au fond, il était différent de son père et c’était probablement le cas. Lui, était capable de ressentir les choses : comme l’amour, la compassion ou le remord. Pourtant, il ne pouvait s’empêcher de se comparer à lui. Son père était adoré à l’école comme lui, il était brillant comme lui, il se voyait déjà ministre comme son fils… Mais le plus troublant, c’était la ressemblance. Alors, oui, il avait commencé à se laisser sombrer comme son père. Tel fils, Tel père. Alors, c’était ironique de la part d’Elwin de venir lui demander des comptes… Cet homme en qui il avait confiance, qu’il aurait pu considérer comme un père. Il l’écouta sans vraiment le faire. Il s’en fichait de savoir qu’il avait été un médiocre joueur de Quidditch… Il s’en fichait de savoir que son professeur n’était pas là pour le sermonner. « Hum… Est-ce que j’ai quelque chose à dire… Oui, va te faire voir Elwin. » D’accord, c’était un peu violant mais il ne voulait pas de lui, de son aide, de ses mensonges. « Tu arrives trop tard… Toi, ma mère, vous êtes des menteurs... » Sans attendre, il se leva et se dirigea sur le terrain. Marchant sur la pelouse, qu’il pratiquait tous les jours. Il faisait les cent pas, fumant sa cigarette. Il y avait tellement de colère en lui. Peut-être que c’était ça la solution. Crier, hurler. « Tu sais quoi ? » dit-il en se retournant vers Elwin toujours assis sur le banc. « Si j’ai envie de bousiller ma vie avec ces cochonneries… Si j’ai envie de me faire toute l'école, c’est mon choix... » Bon, d’accord, il exagérait un peu. Il n’avait pas couché avec toute l'école. La vérité, il y en avait eu que cinq… Il avait plutôt des réguliers. Pourtant, il ne comptait pas en rester là. « Tu savais que papa avait essayé de m’envoyer de milliers de lettres ? Peut-être qu’avec lui, j’aurais pu jouer au Quidditch... » dit-il pour faire culpabiliser encore plus le jeune professeur.
©BESIDETHECROCODILE
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message
Re: Lâche-moi un peu ft Elwin   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Elwin ~Une fois, j'ai failli me noyer dans un verre d'eau
» Elwin Itlandel [Terminé]
» Piégés dans un train [PV. Tenshi, Koyen, Ako, Amy, Naomi, Elwin]
» ELWIN WINDSOR ► Chris Pine
» Présentation de Elwin Dwant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum