AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Mar 13 Déc 2016 - 19:05
avatar

serpy, batteuse et préfète
Georgia Rutledge


Date d'inscription :: : 10/12/2016
Hiboux envoyés :: : 133
Potion de polynectar :: : Kylie Jenner

Message
Geori ▲▼ cadeau empoisonné ?   
cadeau empoisonné ?
lauri & georgia

Tonight, j'ai prévu de bosser un peu avec Lauri. Lauri, c'est mon petit souffre-douleur préféré. Du coup, bah il ne souffre pas tant que ça en fait. Paradoxe, paradoxe. Mais c'est un garçon, plus jeune que moi, et en plus qui adore les créatures magiques. Pas autant que moi parce que ça n'est pas possible, mais quand même. Donc bon, tout ça combiné, je suis bien obligée d’avouer que je l'aime bien. Et puis j'aime bien voir son regard perdu quand je change d’attitude avec lui. Alors voilà, il nous arrivait fréquemment de nous retrouver tous les deux pour bosser notre matière préférée commune. Et il m’arrivait même de l’aider ! Incroyable mais vrai. Enfin bref. Pour cette première soirée à bucher tous les deux de cette nouvelle année, je lui avais réservé une petite surprise. Je lui devais bien ça pour m’avoir supporté toute l’année précédente.

La tâche n’avait pourtant pas été des plus aisées. Enfin pour la première partie, c’était au poil. D’autant que j’étais depuis toujours la meilleure amie des elfes de Poudlard. Pas humains, gentils, serviables, adorables, je les adorais à un point, mygod, c’était à peine imaginable. Si quelqu’un me surprenait avec eux, il ne m’aurait jamais reconnu. Bisous, câlins, jeux, cours de cuisine à mon attention… Bref, on se kiff. Alors ils m’avaient filé un coup de main pour la première partie de mon plan diabolique. Préparer à grailler pour Lauri et moi, parce que j’adore manger en bossant, et pour une fois, on n’aurait pas de vieilles barres chocolaté, mais un assortiment de pâtisseries. C’était plus sympa. Et puis une autre idée démoniaque m’était venue, et j’avais missionné deux elfes dessus dans le plus grand des secrets. Chut, on verra plus tard. Par contre, ensuite, il avait fallu que je pleure dans les jupes de mes sœurs pour que l’une des deux accepte d’aller me récupérer un livre dans la réserve. Moi, ça faisait longtemps que la bibliothécaire et les profs se méfiaient de mes demandes. Mais Eugénia et Antonia, plus vieilles avaient aisément accès à la réserve. Finalement, c’est Antonia qui se décida à me faire cette fleur. Son regard était mêlé d’amusement et de « reproches » quand elle me tendit le livre plus tôt dans la journée. Oui, bah oui, j’étais ce qu’on pouvait communément appeler une « petite conne » mais elle m’aime quand même ma sœur. Enfin, le dernier truc à faire avait été de croiser (innocemment) le chemin de Lauri dans les couloirs de Poudlard, pour lui donne rendez-vous dans la tour de l’horloge. Et je m’étais enfuis avant qu’il ne puisse protester ou réagir.

D’habitude, nous nous retrouvions soit à la bibliothèque, soit dans la Grande Salle, soit dans une salle de classe vide. Et jamais à cet endroit, réputé pour être un coin à rencards. Mais tout cela faisait bien sûr parti de la surprise. Donc me voilà qui attendait patiemment devant la salle que je nous avais « réservée ». Enfin pas si patiemment que ça, moi qui était une folle des timings. Finalement, il montra sa frimousse au coin du couloir, et j’agitai un index menaçant en sa direction, un sourire amusé aux lèvres. J’étais déjà fière de moi. - Quatre minutes mon petit ! J’ai eu le temps de compter jusqu’à 240… Et il n’était pas dur de me synchroniser sur les secondes dans cet endroit au résonnait les aiguilles de la grande horloge. - Allé entre j’ai une surprise pour toi !

Je m’effaçai pour le laisser entrer avant moi. A peine eut-je passé le pas de la porte que je fus secouée d’un rire incontrôlable. Je due me tenir au montant de la porte pour ne pas tomber par terre. Je ne pouvais pas voir la tronche de Lauri, mais le simple fait de l’imaginer me faisait encore plus hurler de rire. Poufs, coussins, voiles translucides, fausses fourrures, table basse recouvert de cupcake et pâtisseries en forme de cœur, le tout en nuance de rouge éclairé par des dizaines de bougies. C’était romantique à souhait tout ça. - Oh mon dieu… Je m’étouffai dans ma propre connerie derrière Lauri. - Ils ont fait ça tellement bien ! Faudra que j’aille les remercier… J’essayais de me calmer, en essuyant les larmes qui me coulaient sur les joues. J’avais ruiné mon maquillage avec mes bêtises. Je jetai un regard désolé à Lauri en lui passant devant. Il devait bien avoir compris la blague. Je me dirigeai vers les coussins et fouillai parmi eux à la recherche de quelque chose. Victorieuse, un grand sourire aux lèvres, je brandis un gros grimoire en direction de Lauri. - SURPRIIISE ! Comme s’il n’en avait pas eu assez comme ça… En tout cas il devrait être bien plus ravit d’avoir Monstres, entités et mythes : les obscures créatures du monde sorcier, qu’un rendez-vous romantique avec moi.







get me out of the sun.
Georgia Rutledge ☽ Alone in my cold world. Can you light a candle for my soul? May be one day, you'll be able to keep me warm.
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Déc 2016 - 16:53
avatar

pouf 6
Lauri Nieminen


Date d'inscription :: : 12/12/2016
Hiboux envoyés :: : 27
Potion de polynectar :: : Asa Butterfield

Message
Re: Geori ▲▼ cadeau empoisonné ?   


Lauri s’était demandé un moment –un long moment- s’il devait faire un effort vestimentaire. Il était invité par une Serpentard à un… Rendez-vous… Dans un coin de l’école réputé pour ses cinq à sept un brin romantiques. Georgia et lui ? Rien de romantique dans le duo vu comme ça. Lui il était le vilain petit canard et la vert et argent, pour sa part, tenait de la sirène. Elle était tout en proportion délicieuse avec le teint clair, des cheveux blonds dont elle pouvait métamorphoser la couleur au gré de ses envies et son rire étudié avait déjà charmé nombre d’oreilles. En plus, entre eux c’était plutôt l’entente bizarre de la princesse et la grenouille. Ils aimaient les mêmes choses, elle le tolérait dans ce hobby mais « point trop n’en faut » et généralement, leurs séances de travail ou d’épluchage de bouquin se terminaient mal pour lui. On aurait pu croire qu’il aurait apprit à s’en méfier et à fuir toute invitation de sa part… Mais comme quoi Lauri était faible à ce niveau là : il comptait bien aller à se rendez-vous.

Finalement il n’avait pas fait d’effort. Il reconnaissait de la beauté aux femmes… Mais pas le genre de beauté qui pouvait toucher son petit cœur d’artichaut qui, à l’adolescence, se faisait trop souvent frapper –et trop durement surtout- par la foudre. Résultat il n’avait rien de plus que son uniforme habituel, ses cheveux coiffés avec l’oreille du matin même et il avait même laissé les épaisses lunettes qui lui permettaient de se reposer un peu les yeux sur son nez. De toute façon Georgia n’avait pas fait d’effort pour se mettre sur son trente-et-un, elle non plus. Quoi qu’elle n’en avait peut être pas besoin, elle ! Peut être faisait-elle partit de ces filles qui sont TOUJOURS sur leur trente-et-un. En tout cas…

Il était visiblement en retard. Qui comptait quatre minutes de retard pour le faire remarquer ? La Serpentard visiblement et bien qu’il aurait dû lui faire remarquer que ce n’était pas grand-chose, Lauri s’entend répondre par automatisme :

« Désolé. »

So viril. Mais il était toujours intimidé par la situation et par la jeune femme plantureuse et décidée près de lui. Il imaginait presque déjà la façon dont il devrait la repousser, elle et son parfum sucré, si elle essayait de l’embrasser. Pourtant il aurait dû savoir que Georgia n’y aurait jamais songé. Et lorsqu’il entre dans la pièce, en pleine confusion devant cette déferlante de cœur et de rose, son petit cœur ne sait plus trop comment il doit battre. Puis son regard tombe sur le livre… Et finalement il y a l’éclat de rire cristallin de Georgia. Un rire taquin, un peu moqueur… Le genre qu’il identifiait clairement parce qu’il l’avait entendu souvent. Et même s’il n’y avait pas de méchanceté dans ce rire là, ça lui fait de la peine.

« Je vois… »

Il fait silence un moment, ne se réjouissant pas encore pour le livre inconnu et de toute évidence chipé de là où il n’aurait pas dû sortir. Lauri en revient au regard pétillant de la demoiselle, le sien un peu voilé par un léger chagrin. Qu’avait-il cru ? Il était typiquement le genre de garçon qu’une fille comme Georgia n’invitait pas pour un vrai rendez-vous romantique. Le cliché même du garçon qui se fait inviter par une belle fille, qui s’emballe et qui, au moment clef, se fait ridiculiser par tous les copains cachés ça et là pour le voir se faire humilier par une briseuse de cœur. D’accord : c’était un peu intense de le penser comme ça… Mais entre honte et gêne il n’avait pas tellement envie de faire dans la demi-mesure.

« Tu t’es donné tout ce mal pour me faire une blague ? »

Trop d’honneur, vraiment. Il y avait sans doute un peu de reproche dans sa voix. Il se sentait ridicule et rabaissé. Ha ha ha, c’était vraiment drôle de s’être cru spécial ! Vraiment Lauri ! Bref, il chasse tout ça de sa tête. La prochaine fois, il se promettait de ne pas venir. Et pourtant une partie de lui savait qu’il le ferait probablement. Au fond il était pathétique et ne pouvait s’en prendre qu’à lui-même.

Histoire de couper court, ne voulant pas l’entendre s’épancher sur le fait que ce n’était « qu’une blague » Lauri s’avance dans la pièce pour s’approcher du livre, dont il effleure la couverture épaisse et sombre du bout des doigts.

« Comment est-ce que tu te l’es procuré ? »

Il savait que Georgia n’avait, pas plus que lui, pas le droit de toucher à la zone où ce livre là aurait dû se trouver à ce moment précis. En plus il se doutait qu’à se faire prendre, Georgia laisser la faute sur son dos hein !

Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une cadeau empoisonné.
» Dorea ¤ La vie est un cadeau empoisonné qu'il te faut cueillir
» Un cadeau empoisonné [PV: Alecto]
» Brumy, t'es sadique alors le voilà ton cadeau, car t'es méchante !
» Serah ; humaine, délicate, séduisante ... et empoisonnée ~ [Linvala]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum