AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Dim 11 Déc 2016 - 22:35
avatar

serpy dixième année
Willa El-Shakir


Date d'inscription :: : 10/12/2016
Hiboux envoyés :: : 197
Potion de polynectar :: : mimi elashiry by january blues (ava) et neon demon (sign)

Message
keep me from the cages under the control (wybalt)   

keep me from the cages under the control

tybalt & willa

Ses orteils pressés contre le tapis, elle avait montré sa tête avant même que la fête commence, une tête distante, froide, n'ayant pas envie de se mélanger dans la foule, elle préférait siroter ses verres d'alcool assise contre la fenêtre. C'était une de ces nuits, où l'humidité venait à attendre un seul assez important venant lui causer des douleurs dans son genou, un déchirement du moins une impression, ils avaient fait ce qu'ils avaient pu à St-Mangouste mais c'était trop tard, elle s'était acharnée dessus pensant que c'était futile, elle en payait le prix à présent. La musique retentissait dans la salle commune des Serpentards, Willa voulait juste courir au loin, trouver l'est du Paradis, la solution à tout ses problèmes, sa seule manière de s'en sortir sans plus de dommage. On la gardait en cage à Poudlard, l'aidant à se réorienter vers une nouvelle carrière mais la brunette ne voyait que la danse, son souffre-douleur et sa meilleure amie depuis son enfance. Willa s'était toujours isolée dans ce monde, dans la musique passant en enchaînant arabesque et plié pour transporter son futur public, elle s'était vu dansant dans les plus beaux théâtres du monde voir même intégrer la troupe du Bolchoï. Un rêve s'évaporant aussi rapidement qu'une mauvaise réception sur son genou. L'alcool coulait à flot dans la pièce comme dans sa circulation sanguine, il était juste de dire que l'égyptienne était pompette ayant peut-être une petite résistance au Whisky Pur-Feu. C'était pathétique mais elle venait faire chier personne contre sa fenêtre essayant d'observer les étoiles pour trouver celle l'amenant loin de cette vie qui n'était plus sienne.  Malheureusement toute bonne chose avait une fin et à l'instant c'était le contenu de son verre, se relevant son genou démarra au quart de tour. La fleur du Nil garda sa douleur pour elle, hors de question de les laisser s'apercevoir que sa façade était capable de s'effondrer à cause d'une douleur. Elle avait changé la petite-sorcière, elle n'était plus aussi souriante qu'avant ses dix-sept ans, elle se renfermait sur elle-même, buvait à chaque soirée, trouvant la compagnie d'une âme charitable. Un déséquilibre sûrement l'alcool ou bien son genou en faisant des siennes, elle se sentait dépérir ce soir à cause de l'air régnant dans la salle. Son déséquilibre ne l'aida pas à effleurer un des étudiants faisant la fête, s'apprêtant à donner ses excuses, elle s'arrêta nette. Stonendell. Quelle désagréable surprise.

© ACIDBRAIN




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 12 Déc 2016 - 21:52
avatar

administratrice serdaigle
Tybalt Stonendell


Date d'inscription :: : 29/12/2015
Hiboux envoyés :: : 414
Potion de polynectar :: : Matthew Daddario (c) peculiar soldat

Message
Re: keep me from the cages under the control (wybalt)   

 keep me from the cages under the control
willa

La fête. Tu y participais toujours. Juste histoire de prohiber ces vieux préjugés à propos des aigles. Tu aimais t'amuser. Te divertir, sentir la débauche couler dans tes veines, parce que tu n'étais pas ce petit aigle toujours sérieux. Au fond de toi, tu savais que tu étais un serpent. Juste que le choixpeau ne t'avait pas compris. C'était comme ça. Tu te plaisais au final dans cette maison. Tu t'y étais habitué. Il le fallait bien, tu y restais pendant longtemps là-bas. Un verre en main, tu essayes de te faire une place parmi la foule. Les gens te saluaient. Parce qu'il était toujours bien vu de saluer l'héritier des Stonendell. C'était comme ça. Juste la réputation. Juste le nom de famille qui t'aidait à te faire une image. Une image que tu ne cherchais pas à décoller. Parce que tu te plaisais à jouer au prince. Tu bois quelques gorgées de ce liquide brûlant. Ça te fait du bien. Ca te rend quelque peu maladroit de temps en temps. Puis l'on te propose un joint de mandragore. Tu ne peux pas refuser. Parce que c'est enivrant ce truc. Tu tires quatre cinq fois avant de laisser ce calumet entre les mains d'un dixième année. Sérieusement. La vie étudiante était incroyable. La magie pouvait donner lieu à tellement de choses. La musique était à fond et pourtant on ne pouvait entendre de l'extérieur. Tu traverses la foule, à la recherche de tes amis. Sauf que tu es interrompu par une jeune femme qui te rentre dedans. Willa. « Tiens, la princesse ! » Tu n'étais pas ravi. Tu ne l'aimais pas. Elle n'ont plus. Mais c'était de famille. « Tu devrais te soigner. » Lâches-tu sans même essayer de formuler une phrase pour aider à la compréhension. Tu avais, par mégarde, laisser ton esprit s'insérer dans le sien. Tu savais qu'elle avait mal. Au genou, il te semblait. Tu ignorais la raison de cette douleur toutefois elle lui procurait beaucoup trop de colère et de frustration. Tu la regardais plus intensément, essayant de chercher, de creuser plus profond, pour comprendre cette rage. Elle ne venait pas de toi, enfin du moins avant que tu ne pénètres dans ses pensées. Sourire aux lèvres, tu étais grillé. « Ok, t'façon y'a trop de bruit j'arrive pas à me concentrer pour connaître les raisons de tout ça, mais fait quelque chose, ça te rend désagréable. » Petit clin d'oeil. Si avec ça, elle n'était pas en rage contre toi.

© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Ven 16 Déc 2016 - 18:23
avatar

serpy dixième année
Willa El-Shakir


Date d'inscription :: : 10/12/2016
Hiboux envoyés :: : 197
Potion de polynectar :: : mimi elashiry by january blues (ava) et neon demon (sign)

Message
Re: keep me from the cages under the control (wybalt)   

keep me from the cages under the control

tybalt & willa

On pouvait la surnommer une sauvage maintenant depuis quelques années, venant à s'imbiber du soleil durant chaque temps libre qu'elle obtenait, ça lui faisait du bien à la brunette de pouvoir exposer son genou à la chaleur du soleil, enlever l'humidité ambiante de l'Angleterre. Elle voulait un mec capable de la prendre en charge, lui montrer ce que c'était de se sentir enfin en sécurité, Willa n'était plus regardante depuis quelques années, un homme ou une fille, juste une personne capable de la supporter. Elle se recroquevillait dans sa petite coquille pour ne plus être déçu de son entourage, petite-fille dont son jeune frère lui refusait l'affection depuis plusieurs mois, elle n'avait besoin que d'un câlin, lui montrant que c'était pas fini pour elle avant le commencement. Tout semblait s'écrouler autour d'elle, même ses relations familiales. A l'extérieur, ils ne laissaient rien passer après tout ils étaient les El-Shakir, ce n'était pas les refus d'affection envers la cadette qui devait être montrer mais la puissance familiale sur le Moyen-Orient, gérant les crises politiques du monde sorcier. Tu devrais trouver un moyen pour arrêter de m'embêter. Elle répliquait. Toujours. Comme un automatisme qu'on lui avait appris depuis petite envers les Stonendell. Ils n'étaient que nuisance pour la famille des égyptiens. Willa ne pourrait pas oublier que Tybalt n'était rien d'autre que Legimens, c'était ennuyant de n'être qu'une fille sans réel don qu'une petite partie de sang de vélane dans sa couche leucocytaire. Tu n'as aucunement besoin de savoir. Si c'est encore pour que tu viennes à me le rabâcher à chaque fois qu'on se voit, tu peux faire chemin inverse. Il la mettait dans un état c'était impossible sérieusement. Il l'ennuyait à fouiller son esprit, il ne savait pas ce que c'était l'intrusion ? Elle prit sur elle pour marcher malgré la douleur venant se réveiller pour finalement se fondre comme une nuisance sonore comme la fête autour d'elle. Willa avait besoin d'alcool, à défaut d'avoir actuellement une potion contre la douleur, ayant bu la dernière ce matin au réveil. Elle était d'une humeur massacrante et l'alcool n'aidait pas, ça l'enfonçant plutôt mais ce goût si caractéristique de l'éthanol venait lui chatouiller la gorge alors elle continuait au risque de se réveiller avec une migraine phénoménale le lendemain.

© ACIDBRAIN




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas
Lun 19 Déc 2016 - 13:45
avatar

administratrice serdaigle
Tybalt Stonendell


Date d'inscription :: : 29/12/2015
Hiboux envoyés :: : 414
Potion de polynectar :: : Matthew Daddario (c) peculiar soldat

Message
Re: keep me from the cages under the control (wybalt)   

 keep me from the cages under the control
willa

Tu ris. Ta gorge déployée, tu ne peux t'empêcher de rigoler face au comportement de la jeune femme. Comme si tu allais à sa rencontre, simplement pour la faire chier. En soit, tu en étais capable, mais ce soir, c'était elle qui t'avait bousculé. En aucun cas, tu étais venu la voir. Elle ne t'intéressait pas, trop agaçante et trop chiante, tu n'avais aucune raison de venir la voir. Mais la hasard faisait bien les choses. Tu aimais la taquiner, l'embêter car sa patience en ta présence tendait vers le chiffre zéro.  « Ne prends pas tes rêves pour des réalités jolie coeur. » Jamais tu ne cesserais de te lasser de la mettre hors d'elle. C'était comme ça, depuis des générations dans vos familles. Toujours en conflit. Tu n'en savais même pas les raisons. Une histoire ancienne, qui avait mal fini. « J'aime beaucoup te taquiner, tu as tendance à t'énerver un peu trop facilement. » Tu lâches, le sourire toujours collé au visage. Et tu avais raison. Mais cette fois-ci, elle prit sur elle puisqu'elle décida de t'ignorer afin d'aller au bar. Tu savais qu'elle avait mal à marcher. Tu te sentis presque désolé pour elle. C'était une belle danseuse, douée et époustouflante, tu le reconnaissais. Sa blessure ne lui permettait pas de recommencer. Tu espérais qu'un jour elle puisse guérir parce que tu aimais la regarder. Oui, tu te surprenais à garder les yeux rivés sur elle lorsque son corps mouvait au son de la mélodie. C'était beau. La seule chose positive chez elle. Tu soupires. Tu étais d'un pathétique. Tu n'approuves pas qu'elle te laisse comme ça, tu tournes la tête, pour la trouver. Elle est au bar. Ok, elle noie sa frustration dans l'alcool. C'était pas bien. La coquine. Tu t'approches d'elle. Tu t'accoudes au bar. Tu sors de ta veste une trousse. Tu la déroules. Putain, t'étais incroyable. T'avais plein de petite fiole. Des potions. Tu cherches puis enfin tu la trouves, tu lui tends et dis : « bois ça ! » C'était une potion anti-douleur, les effets étaient à court terme, mais suffisant pour qu'elle se fasse un minimum plaisir. Tu l'avais concocté il y a de cela un mois en cours. Le professeur, lorsque la potion était réussit vous laisser partir avec. C'est pourquoi tu avais à l'intérieur de cette petite trousse, du félix félicis, du polynectar, et autres bricoles moins importantes. « Bois, ce n'est pas du poison, crois moi, on ne me laisserait pas me balader avec ça, si c'était dangereux. » T'étais sérieux et plutôt dur. Tu attends qu'elle l'avale et après ça, tu la prends par le bras. Tu lui fais traverser toute la foule, jusqu'à ce que vous soyez au milieu de toutes ces personnes qui dansaient. T'étais pas un bon danseur mais tu aimais l'ambiance qui se dégageait de toutes ses personnes. Tu approches ton visage du visage de la jeune femme que tu avais amené ici avec toi, sans son consentement. « Aller déchaîne toi princesse, tu en meurs d'envie. » Toi aussi tu avais envie de la voir. C'était que comme ça que tu pouvais l'apprécier.

© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas
Lun 26 Déc 2016 - 1:17
avatar

serpy dixième année
Willa El-Shakir


Date d'inscription :: : 10/12/2016
Hiboux envoyés :: : 197
Potion de polynectar :: : mimi elashiry by january blues (ava) et neon demon (sign)

Message
Re: keep me from the cages under the control (wybalt)   

keep me from the cages under the control

tybalt & willa

Les lumières de la salle, tout semblait si vivant autour d'elle et pourtant rien ne semblait juste, ce n'était qu'une vision éphémère qui l'entourait, lui jetant le bonheur à la figure. Elle était vivante certes mais était-elle vraiment bien ? Ses pensées ruinaient chacun de ses moments. Le désespoir la prenait dans ses profondeurs pour l'enfoncer dans un trou de ténèbres. Est-ce qu'on pouvait ressentir quand on était seule sans jamais se diriger vers la maison ? Egypte lui manquait, l'Egypte l'endroit où elle pouvait encore s'enfuir loin de tout les problèmes qu'elle pouvait avoir. Le Stonendell avait comme un pouvoir sur elle bien qu'il ne connaissait pas sa puissance. la El-Shakir gardait ses distances parce que plus elle s'approchait plus Willa ne voyait pas de raison de vraiment le détester. Hors de question de faire honte à sa famille en se rapprochant de lui, il n'en ferait que se vanter en plus. Il était comme une porte ouverte sauf qu'elle s'approchait pour la fermer violemment à chaque fois. C'était sûrement pour cela que le Stonendell l'irritait tellement, il n'avait aucune pitié, Willa ne comptait pas lui ouvrir son coeur pour qu'il soit mis à rude épreuve. Dans mes rêves, je suis sur le trône d'Egypte et les Stonendell sont mes servants. C'était faux, elle mentait bien mais elle ne dirait pas vraiment la nature de son véritable verre surement un effet secondaire de ses potions contre la douleur, le délire. Et toi tu es tout bonnement énervant. Sérieusement, il ne pouvait pas la laisser tranquille pour une fois plutôt que de venir l'embêter dans sa propre salle commune dans son royaume ? Regardant la potion d'un oeil méfiant, l'égyptienne n'était pas vraiment sûre de vouloir la boire après tout leurs familles ne s'entendaient pas très bien et encore c'était peu dire. Willa avait l'impression d'avoir des millions de paires yeux la surveillant durant cette hésitation, une El-Shakir buvant une potion d'un Stonendell, ça pouvait être dangereux. Ok mais si ça dérape les Serpentards se feront plaisir de te sortir et de te bannir du moins mon frère le fera facilement. Une gorgée cul sec, la douleur passait, Willa se sentait un peu plus flottée et la tête légèrement vacillante les effets secondaires d'une prise trop fréquente mais elle avait l'habitude maintenant. La brunette posa la main de Tybalt sur sa hanche tandis qu'elle prit la seconde dans la paume de sa main, le rythme de la musique était plus lent sans être un slow tout de même, un rythme où elle menait, un rythme de rumba qui passait en l'honneur des étudiants provenant des pays latinos faisant leurs études. Ses hanches venaient faire le boulot toutes seules bien habitué à ce style de danse, l'origine de ce savoir était en rapport avec les relations qu'elle avait pu avoir avant sa blessure. Un sourire facétieux sur le visage, elle reprenait toujours comme vie pendant qu'elle dansait, le seul moyen qu'elle avait pour retrouver ce lien avec l'ancienne Willa, celle pleine de vie qui ne se faisait pas autant remarquer. Celle qui aimait encore la vie. Celle qui n'avait pas besoin de survivre chaque jour en essayant de trouver une raison de se lever.

© ACIDBRAIN




She exists as in dreams. She has no sense of reality. She gets nervous because people are always interrupting her daydreams. — Clarice Lispector.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



Message
Re: keep me from the cages under the control (wybalt)   
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Don't loose control [Livre I - Terminé]
» TESS ► j’envoie valser, les trucs en toc les cages dorées.
» L'esprit des Marécages ; Pv Bloody Robbery & Fouganzy
» Les logiciels pour BB
» Militaires démobilisés prennent le contrôle de l’ex-QG de l’armée au Cap-Haïtien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum